Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 mai 2011 7 01 /05 /mai /2011 16:20

 

coeur vert

 

 

 

Si tu étais main, je serais guitare,

Par tes caresses mes sons vibreraient.

Si tu étais livre, je serais papier,

Par tes yeux mes mots se dessineraient.

Si tu étais affamé, je serais miel,

Par ta bouche ma douceur serait exhalée.

Si tu étais vent, je serais fragrance,

Par ton souffle ma peau te serait révélée.

Si tu étais rire, je serais bonheur,

Par ton éclat, ta joie je ressentirais.  

Si tu étais oiseau, je serais tes ailes,

Par ta force, avec toi je m’envolerais.

Si tu étais homme, je serais femme,

Par tout ton être je serais consumée.

 

 

 

 

Repost 0
16 janvier 2011 7 16 /01 /janvier /2011 18:41

 

 

 

 

couple.jpg 

 

 

 

Gemmes brillantes pareilles à des émaux

Les larmes en rivière parcourent ta peau,

Au-delà des meurtrissures et des orages,

Viens contre ma chair et reprends courage,

Par la chaleur de mon ventre, le goût de ma bouche,

Par le grain de mon sein, la douceur de ma couche,

Le parfum enivrant de nos corps qui se frôlent,

Viens en mon jardin quand s’ouvre la corolle,

Puise en moi l’étincelle des envies,

Puise en moi les flammes de ta vie.

L’un dans l’autre, nous combattrons les démons,

L’un dans l’autre et par notre fusion,

Nous brûlerons.

Repost 0
13 janvier 2011 4 13 /01 /janvier /2011 17:06

fillette.jpg

 

Parle-moi d’elle, toi mon  doux instrument,

Car tu comptais le temps qui me séparait d’elle,

Ces matins impatients au soleil des printemps,

Les leçons de musique, espérant l’hirondelle.

Parle-moi d’elle, toi mon doux instrument,

Les leçons de musique, espérant l’hirondelle,

Car tu chantes la fleur qu’était alors l’enfant.

Mélodies de jadis ma rapprochent un peu d’elle.

Repost 0
13 janvier 2011 4 13 /01 /janvier /2011 16:57

langue

 

Pour un temps, rends-moi mon coeur d’enfant,

Rends-moi le vélo rouge et les exploits d’antan,

Rappelle-moi les confitures, les gâteaux au beurre,

Et les tartines de miel de mes quatre heures.

 

Refaits-moi sauter dans l’eau des flaques,

Mais garde pour toi les fessées et les claques,

Rends-moi l’odeur du foin fraîchement coupé,

Les baignades et l’onde des blés dorés.

 

Rappelle-moi mon père lorsqu’il me tendait la main,

Rends-moi ce paradis sans peur du lendemain.

 

drole.jpg

Repost 0
13 octobre 2010 3 13 /10 /octobre /2010 17:59

ligerie.jpg

 

 

J’ai vogué sur des eaux trop salées,

Marché sur des chemins détournés,

Le combat n’est pas achevé,

Mais je reviens ici partager…

La danse des mots n’est pas terminée.

 

Une tendre pensée et celles et ceux qui sont passés,

D’un petit mot, d’un simple baiser, vous m’avez doucement réveillée.

Et même si vous n’avez rien écrit, j’ai su votre présence intimidée,

J’ai senti vos lectures des lignes jadis déposées,

Des vers que le temps n’a pas altérés,

Je vous remercie et vous souffle un doux baiser…

 

 

 

Repost 0
28 avril 2010 3 28 /04 /avril /2010 17:57

femme dos

 

 

  

Rien n’est plus doux que…

Plonger mes yeux dans les tiens,

Sentir ta main sur mes reins.

Caresser ton visage,

Oublier d’être sage.

Parcourir ta peau,

Frissonner en écho.

Le désir sur ta bouche,

L’envie que tu me touches.

Le son vibrant de ta voix,

Te sentir tout contre moi.

Tes mots si tendres chuchotés,

Mes mots d’amour susurrés.

Tes lèvres sur les miennes,

Dans tes bras me sentir reine.

Ton sourire qui m’éclaire,

Contre toi perdre repères.

Te regarder dormir,

Et pousser des soupirs.

Rien n’est plus doux que la passion dans tes yeux…

Rien n’est plus doux que l’harmonie d’être deux...

 

 

a la mer

Repost 0
16 avril 2010 5 16 /04 /avril /2010 17:18

 moi-et-toi.jpg

 

 

 

Rien n’est plus doux que…

Le sourire d’un enfant,

S’entendre dire « maman ».

La robe de l’animal,

Surtout celle du cheval.

Une amitié sincère,

La mousse de la bière,

Un baiser avec tendresse,

Sur la peau, une caresse,

Une bouillante passion,

Une enivrante obsession.

Une musique vibrante,

Une œuvre parlante.

Les mots qui dansent en rime,

L’aurore sur les cimes.

Le vent dans feuillage,

L’oiseau dans les nuages.

La floraison des lys,

Le parfum des iris,

La mer à l’horizon,

L’écume de la raison.

Rien n’est plus doux que ces quelques thèmes.

Rien n’est plus doux que de dire « je t’aime ».

 

 

 

papillon.jpg

 

 

 

Rien n’est plus doux que…

Donner pour que l’on sème,

Offrir à qui l’on aime.

Le cœur d’une grand-mère,

La chaleur d’un grand frère.

Les rires et les chants,

Les étoiles au firmament.

Ecrire des mots dansants,

Apprendre à un enfant.

Soigner les blessures,

Conjurer les brûlures.

La main posée sur une joue,

Une âme en paix et sans remous.

Ecouter le cœur d’un ami,

Entendre l'appel de ses cris.

La cornemuse en écho,

Violon ou l’alto.

Le dauphin dans l’océan,

Le vol gracieux du goéland.

Le pinceau sur la toile,

Un bateau ouvrant ses voiles.

Rien n’est plus doux que l’espoir retrouvé.

Rien n’est plus doux que d’être en liberté.

 

 

sculp-3.jpg 

Repost 0
17 mars 2010 3 17 /03 /mars /2010 17:30

 

femme-rousse.jpg



Ecrire pour Aimer dans le jardin en errance,

Pour entendre les mots d’Amour percer les silences.

 

Ecrire pour se rafraichir aux flots originels,

Pour ne pas se dessécher et se gorger de miel.

 

Ecrire pour se réchauffer aux creux de tes bras,

Pour s’inonder de douceur et percevoir l’au-delà.

 

Ecrire pour se perdre dans le labyrinthe du cœur,

Pour combattre les démons et débusquer les peurs.

 

Ecrire pour retrouver dans les mots, la réalité,

Pour ne pas s’immerger dans les absurdités.

 

Ecrire pour accorder plus que l’on ne demande,

Pour revivre la création en faisant des offrandes.

 

Ecrire pour ne pas mourir au combat,

Pour dépasser le temps de la vie et patienter le trépas.

 

 

                                                      

 

Repost 0
23 février 2010 2 23 /02 /février /2010 17:35

 

deesse-copie-1.jpg


Dans la douceur tout commence,

Nos corps appellent en cœur,

Le plaisir comme une récompense,

L’extase de nos chairs en sueur.

Ce n’est pourtant pas l’enfer,

Quand au zénith du plaisir en râle,

Je plante mes ongles dans ta chair,

Tu hurles, tu cries, tu t’emballes.

Ton corps strié de griffures,

Quand après l’amour et l’ivresse,

Tu m’envoies à la figure,

Que je ne suis qu’une tigresse.

--------------------------

Ce jour, il faut bien que je t’écorche,

Pour te prouver que par le sang, je t’aime,

Tout doucement de ton corps, je m’approche,

A pas feutrés, en silence, la chasse suprême.

Tu t’enfuies, je te rattrape et change de procédé,

Une morsure sera plus douce, plus raffinée,

Mes dents dans ta chair, ton sang, je veux goûter,

Le fluide dans ma bouche et je suis rassasiée.

 


 

Repost 0
22 janvier 2010 5 22 /01 /janvier /2010 18:05

sculpture_resine_couple004min.jpg


Même le plus doux des mots doit parfois s’égarer,

En suspension éthérée, sur nos corps enlacés,

Regards valent plus qu’un discours condensé,

Chaleur de nos larmes sucrées et de nos mains nouées,

Impression de flotter au-dessus du sol des réalités,

D’être juste pour un instant substance évaporée,

Encore immergée de nos chairs fusionnées,

Tremblements modérés en écho au souffle apaisé,

Reste contre ma peau, une heure, un jour… une éternité,

En toi, en ton âme, en ton cœur, je me suis retrouvée,


Tendresse, vigueur, intensité si bien harmonisées,

Oublier dans tes bras, les maux sacrés, les maux ancrés,

Investir les aiguilles du temps pour à nouveau te retrouver.


solenn-hart.jpg 

Repost 0

Présentation

  • : marie-b danse avec les mots.
  • marie-b danse avec les mots.
  • : Un inventaire à la Prévert: Un sourire Deux mains Trois promesses Quatre vers L'encre de marie.b
  • Contact

Profil

  • marie-b
  • Autrement dit: Yavanna.
  • Autrement dit: Yavanna.

Recherche

Archives

Liens