Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juillet 2010 5 02 /07 /juillet /2010 22:37

Espoir.

Il est des histoires impossibles, on ne fait qu’y frôler le bonheur sans jamais l’atteindre. Mais l’humain est ainsi fait qu’il appelle l’espoir de toutes ses forces, pour l’aider à rendre les histoires d’amour réalisables. L’espoir peut donner des ailes mais il peut être le pire des conseillers, il vous déconnecte de la vérité même si elle vous crève les yeux. Car… il est des cœurs fragiles et amoureux qui conjuguent l’espoir comme une réalité facile. Comme le papillon, ils se brûlent les ailes au feu des convictions et réalisent la fragilité de leur édifice, la faiblesse de leur chimère. Ils réalisent trop tard. A trop frôler le bonheur sans jamais l’atteindre, l’humain appelle l’amertume, la souffrance et l’anéantissement d’un sentiment qui au départ était pur comme diamant.

 

Les « je t’aime ».

L’homme  est seul au fond de son cœur, il nait, aime et meurt seul. Même les « je t’aime » de l’être aimé résonnent de solitude car tôt ou tard l’être aimé se révèle incapable de partager ou seulement de comprendre. Les « je t’aime » s’envolent alors sous le souffle léger de la brise et ne s’arrêtent plus sur les bordures du cœur qui en a tant besoin. L’homme est ainsi fait que lorsqu’il prononce un « je t’aime » c’est pour avoir un témoin à son « je m’aime » encore plus par tes yeux…

 

Les mots.

Tant de jolies formules afin de flatter une idée, teinter un sentiment, imager la vie. Mais si les mots peuvent se révéler de merveilleuses douceurs sur le chemin de notre existence, ils ont la faculté de tromper sous la dentelle des belles lettres, sous un manteau de caresses, ils se tapissent pour mieux piquer. Aiguillons en plein cœur, envoyés entre deux amabilités… Petits mensonges afin d’édulcorer une amère réalité que l’on ne veut révéler. Les mots font voir, les mots font croire…

 

Extrait "Le journal de Padupe".

 

Partager cet article

Repost 0
Published by marie-b - dans Les geysers
commenter cet article

commentaires

Marin 21/09/2010 09:44


Il n'est pas toujours besoin d'un "je t'aime" pour constater la triste réflexivité de l'autre.


poete58 10/09/2010 06:51


Je pense que l'Amour se découvre au fil des jours et se défait comme il s'est construit , mais cette attirance qui un jours à existé ne peux pas être rayé .........Quand on aime vraiment , ce
sentiment est inaltérable
bisous serge


HangDream 09/09/2010 23:53


S'oir, même question .....inhabituelle et inquiétante absence......


JEB 09/09/2010 21:43


Bonsoir Marie, que deviens-tu ?..


Martos Encarnita 01/09/2010 17:46


Piquant mais pas dénué de bon sens !!! Je pense trés souvent à toi, ma belle.


Présentation

  • : marie-b danse avec les mots.
  • marie-b danse avec les mots.
  • : Un inventaire à la Prévert: Un sourire Deux mains Trois promesses Quatre vers L'encre de marie.b
  • Contact

Profil

  • marie-b
  • Autrement dit: Yavanna.
  • Autrement dit: Yavanna.

Recherche

Archives

Liens